Ouvert tous les vendredis soirs à partir de 19h10 à l'IATA Namur, rue de la Montagne (plan)

Derby de jeunes mauves

Plusieurs Namurois ont participé au mémorial Decrop (heureusement, car c'est aussi pour cette raison que nous voulions organiser ce tournoi : pour donner l'occasion aux joueurs de se confronter à des adversaires de qualité). Faisons un petit tour des résultats individuels :

  • Namig Guliyev (4e avec 7,5/9) : tout nouveau Namurois et un des favoris du tournoi, il a répondu présent. Une défaite à la 7e ronde l'a envoyé loin de la 1e place, mais il a gagné les deux dernières rondes pour terminer dans le groupe de tête.
  • Christian Hafner (23e avec 6/9 et 3e de la catégorie des -2100) réussit un bon tournoi, ne concédant trois défaites que contre des joueurs titrés.
  • Thomas Vernimmen (27e avec 6/9 et vainqueur de la catégorie des -1500) termine en boulet de canon avec deux perfs contre des joueurs à plus de 1800. Après un début difficile (0/2), il a enchaîné 4 victoires pour revenir dans la course, n'étant stoppé que par Marc Anciaux, que nous connaissons bien à Namur. Son score lui aurait permis de remporter également la catégorie des -1800.
  • Ivan Werner (36e avec 5,5) réussit un tournoi solide. Lui aussi ne perd que contre des joueurs moins cotés. Il se permet de faire nulle également contre le MI Woktek Sochacki.
  • Eric Denayer (37e avec 5,5) revient dans le coup, malgré quelques contre-performances. Mais c'est en jouant qu'il va retrouver ses réflexes de joueur.
  • Victor Bolzoni (41e avec 5,5) reprend également la compétition et a dû subir deux défaites contre des joueurs moins forts. 
  • Michaël Geuquet (49e avec 5,5) n'a connu qu'une seule contre-performance, mais contre Luciano Aguilar qui est clairement sous-coté. Pour le reste, il réussit un tournoi consistant.
  • Geoffrey Guion (50e avec 5,5) a enchainé trois défaites entre la 3e et la 5e ronde, mais réussit pour le reste un bon tournoi (avec une nulle contre Bernard Moens).
  • Philippe Uhoda (54e avec 5/9) a souffert après avoir battu Stéphane Hautot à la 3e ronde. Ça reste toujours un beau souvenir de battre un MI.
  • Pierre Vernimmen (62e avec 5) réussit un tournoi consistant, terni par une défaite à l'avant-dernière ronde contre le jeune et dangereux Fausto Battistelli.
  • Bernard Moens (73e avec 4,5) a pu jouer un GM (Fedorchuk) à la première ronde. Il ne perd que contre des joueurs mieux classés que lui, et réussit une nulle contre Geoffrey Guion et bat Didier Piron. Un beau tournoi.
  • Vincent Engelen (77e avec 4,5) a connu deux contre-perfomances, contre un jeune et contre un moins jeune joueurs.
  • Bernard Aubert (82e avec 4,5) reprenait la compétition et son manque de pratique a coûté cher contre les jeunes loups aux dents longues. Une bonne journée pour reprendre contact avec l'échiquier avant les interclubs.
  • Didier Piron (85e avec 4,5) a également connu quelques revers contre des joueurs moins cotés, dans une cadence qui n'est pas sa tasse de thé.
  • Joël Schmikrath (86e avec 4,5) a aussi souffert contre les jeunes. Un autre joueur qui manque de pratique en compétition et avait bien besoin d'un tel tournoi.
  • Robin André (98e avec 4/8) a manqué la 1e ronde. Il a ensuite connu un tournoi consistant en battant les joueurs à moins de 1700 et en perdant contre ceux classés plus haut. Un bon tournoi au final.
  • Louis Vansilliette (99e avec 4/9) réussit aussi un tournoi homogène qui lui permet d'engranger des points pour sa cote rapide, manifestement sous-cotée. 
  • Samuel Lejeune (107e avec 4) a eu du mal à se mettre en route (0/3 pour commencer), puis a atteint une vitesse de croisière raisonnable pour atteindre un score honorable.
  • Sylvain Grosjean (116e avec 3,5) a eu du mal en début de tournoi (1/5) et termine avec 0,5/2, ce qui l'empêche d'être à une place qui correspondrait mieux à son niveau.
  • Eric Balon (117e avec 3,5) a souvent commis des erreurs de concentration dans des parties animées comme il les aime. À ce rythme, ça ne pardonne pas, ce qui explique un résultat en deça des espérances.
  • Nicolas Vansilliette (123e avec 3,5) n'a pas démérité face à une opposition solide. En témoigne une perfomance elo correspondant presqu'à sa cote.
  • Robin Coutelier (124e avec 3) a bien commencé le tournoi (3/5) mais termine par 4 défaites. Sa place ne reflète pas son jeu.
  • Thomas Demeyere (130e avec 3) continue à progresser. Il commence par une belle perf (victoire contre Laurent Marchal, 1821) à la 1e ronde, avant d'enchaîner 5 défaites logiques à l'elo. Mais il ne s'est pas découragé et finit avec 2/3 et une place plus qu'honorable.
  • Tymofiil Fesenko (133e avec 3) perd uniquement contre des joueurs mieux classés, pour son dernier tournoi sous les couleurs namuroises.
  • Mohamed Shoaib Samsoor (145e avec 2/5), malade, a dû arrêter le tournoi.
  • Alessio Restivo (148e avec 2/9) a pu découvrir un "vrai" tournoi. C'est difficile, mais c'est comme ça qu'on progresse.
  • Gabriel Piette Jacques (149e avec 2) a aussi eu fort à faire face à des adversaires plus expérimentés. Mais il a prouvé qu'il pouvait tirer son épingle du jeu même dans ces conditions difficiles.
  • Lore Lernoux (151e avec 2) a relevé le challenge de participer à la compétition. Elle a marqué un demi-point dès la première ronde et ce fut plus dur ensuite.
  • François Squelart (154e avec 1,5) aura défendu ses chances pendant tout le tournoi. S'il a peu marqué, il aura appris beaucoup et connaît maintenant des points sur lesquels travailler.

En plus de ces participants, il nous faut remercier Timothé, qui a assuré l'arbitrage, Anne-Catherine, Fabienne, Rachel, Garance, Yaëlle, Johnny Edgar, Geoffrey, François et Fabrice, qui ont assuré la logistique et la gestion du bar.

Merci à tous et à l'année prochaine.

Tous les résultats sont sur https://www.frbe-kbsb.be/sites/manager/GestionSWAR/SwarResults/901/220911-000da169-%7B04ec76d7-35c0-4a08-9537-1c02ea1069e8%7D.html

Des photos de l'événement sont disponibles sur https://www.facebook.com/media/set/?vanity=NamurEchecs&set=a.1175214219724670