Le championnat de Belgique des jeunes se déroulait du 8 au 14 avril 2018 dans le centre Floréal à Blankenberge. 13 Namurois avaient fait le déplacement pour ce tournoi, le plus gros tournoi de Belgique avec plus de 400 jeunes durant une semaine. L'équipe d'organisation réalise un travail formidable pour que les jeunes aient de bonnes conditions de jeu. Ainsi, les parents et accompagnateurs sont priés de quitter les salles de jeu après 10 minutes, afin de laisser batailler ces charmants bambins sans avoir le stress d'être observé par les parents. Avec 118 échiquiers électroniques répartis dans les différentes catégories, les parents peuvent malgré tout suivre les parties de leurs rejetons sur internet, et ainsi stresser en se demandant s'il va trouver les bons coups.

La fédération francophone fait également bien les choses en mettant 4 entraîneurs de bon niveau (les maîtres internationaux François Godart et Stéphane Hautot, ainsi que Thibault Réal et Pascal Lallemand) à la disposition des enfants pour analyser leurs parties et, le cas échéant, préparer leur partie du lendemain.

Garçons -8 ans

Chez les plus jeunes, deux de nos joueurs découvraient le tournoi. 

Alexandre Pinoy (9e sur 25 avec 5 points) a montré de belles choses. Il gagne facilement contre les joueurs plus faibles mais a vu le fossé qu'il y a avec les meilleurs de sa catégorie. Quelques regrets pour sa dernière partie, qu'il aurait pu gagner mais qu'il finit par perdre dans un long combat de 90 coups. Un conseil : réfléchis un peu plus longtemps sur tes coups !

Jules Liénard (15e avec 4 points) a également beaucoup appris. Un peu de distraction dans de nombreuses parties l'empêche de marquer plus de points. Lui aussi devrait réfléchir un peu plus (mais c'est valable pour presque tous les enfants de cette catégorie).

Filles -10 ans

Garance s'est essayée au tournoi mais, vaincue par le stress de la notation des coups, elle a préféré arrêter après 3 rondes.

Garçons -12 ans

Robin André (38e sur 74 avec 4,5 points) termine avec la moitié des points. Dans un tournoi qu'il découvrait, il a eu des chances dans toutes les parties. Un manque de technique en finale et parfois un manque de rigueur tactique lui ont coûté quelques points. Lui aussi rate le coche dans la dernière ronde en acceptant la nulle dans une position gagnante, parce qu'il était impressionné par l'arbitre qui regardait la dernière partie de sa section. Sa bonne gestion du temps est très encourageante pour l'avenir.

Tom Goffinon (58e avec 3,5 points) a connu un début de tournoi difficile. Il termine en boulet de canon en marquant ses 3,5 points dans les 5 dernières parties, montrant ainsi qu'avec un peu de chance, il aurait pu faire mieux.

Gaspard George (64e avec 3 points) a eu un passage à vide au milieu du tournoi (5 défaites d'affilée), mais il s'est bien repris pour marquer un score plus en rapport avec ses capacités.

Théodore Dias (71e avec 2 points) a une petite tendance à jouer trop rapidement. Avec un peu d'application, il pourrait sans problème doubler son capital points.

Fille -12 ans

Adélaïde Collin (16e sur 17 avec 2 points) manque de pratique dans une catégorie où la plupart des filles sont déjà bien entraînées. Une seule solution si elle veut faire mieux : venir plus souvent au club et travailler son jeu.

Garçons -14 ans

Gentian Shytaj (68e sur 71 avec 2 points) est trop impulsif. Des coups joués trop rapidement lui coûtent trop souvent une pièce. En réfléchissant un peu plus sur certains coups et en travaillant un peu plus la tactique, il pourrait faire mieux dans une catégorie qui est déjà de bon niveau (le vainqueur est déjà Maître FIDE).

Garçons -16 ans

Pierre Vernimmen (12e sur 53 avec 5,5 points) réalise le meilleur score individuel du club. Il ne perd qu'une seule partie (contre le futur 3e du tournoi) et annule contre le 5e. Hélas, dans beaucoup de parties, il n'a pas réussi à concrétiser son léger avantage, malgré une belle combativité qui l'a vu tenter d'épuiser toutes les ressources pour gagner. Sa bonne mentalité et son travail sont des gages d'espoir pour le futur où, avec un peu de chance (il en faut aux échecs), il pourra aller embêter les meilleurs de sa catégorie.

Brieuc Dallemagne (19e avec 5 points) signe un championnat en dents de scie. Quelques victoires rapides et convaincantes, mais aussi quelques défaites rapides et douloureuses. Quand on s'engage dans des passes tactiques, il vaut mieux vérifier deux fois qu'on récupère la pièce sacrifiée. 

Mahmoud Damlakhi (20e avec 5 points) réalise aussi de belles choses. Il aura beaucoup appris et montré qu'il peut battre des joueurs bien mieux classés que lui. Mais il aura aussi pu mesurer qu'il doit encore travailler pour passer le cap supérieur.

Anas Damlakhi (40e avec 3,5 points) manque un peu de pratique après un long intermède sans échecs. Mais il a montré une bonne compréhension du jeu et un beau sens tactique. Avec de la régularité, il terminera dans la première partie du classement, voire même très haut dans cette partie.

Tous les résultats sont disponibles sur le site de l'organisation : https://www.bycco.be/fr/subscribe/view_trn 

 

Au final, une belle expérience pour tous ces joueurs qui sont presque tous prêts à recommencer l'année prochaine pour faire (encore) mieux. 

Parmi les activités annexes, il y avait un tournoi de blitz à 4 où l'équipe Mahmoud-Brieuc termine 1e namuroise, 2e francophone (derrière les MI Stéphane Hautot et Cemil Gulbas) et 17e au général (cherchez les autres équipes namuroises dans le classement), ainsi qu'un tournoi de blitz où Ivan Werner (qui avait fait le déplacement, tout comme Vincent Lejeune) termine premier namurois et 13e au général. 

Quelques photos du tournoi sont disponibles sur la page Facebook du club. De nombreuses autres photos et vidéos sont également disponibles sur la page Facebook de BYCCO.